logo-tapuscrits

facebookgoogleplustweeterpinterestinstagram
contact connexion cgu-cgv aide
» 

Notre boutique de livres

Les livres d'occasions sont uniquement vendus sur place.

441 références au catalogue.

commander
En stock 1
Sur place uniquement
1.00 € TTC
jaquette
Occasion : Gallimard
ISBN 9782070393763 - 09/1995
125 pages - au format 180x110

Ecrire

Marguerite Duras

'Il faut toujours une séparation d'avec les autres gens autour de la personne qui écrit des livres. C'est une solitude essentielle. C'est la solitude de l'auteur, celle de l'écrit. Pour débuter la chose, on se demande ce que c'était ce silence autour de soi. Et pratiquement chaque pas que l'on fait dans une maison et à toutes les heures de la journée, dans toutes les lumières, qu'elles soient du dehors ou des lampes allumées dans le jour. Cette solitude réelle du corps devient celle, inviolable, de l'écrit.'

commander
En stock 1
Sur place uniquement
3.00 € TTC
jaquette
Occasion : Livre de poche
ISBN 9782253010319 - 09/1995
499 pages - au format 16,5 x 11

Les confessions 1

Jean-Jacques Rousseau

« Je sentis avant de penser » , avoue Rousseau dès le premier chapitre. Mourant en le mettant au monde, sa mère avait laissé des romans que le père et le fils liront après le dîner. « En peu de temps, j'acquis, par cette dangereuse méthode, non seulement une extrême facilité à lire et à m'entendre, mais une intelligence unique à mon âge sur les passions. Je n'avais aucune idée des choses, que tous les sentiments m'étaient déjà connus. Je n'avais rien conçu, j'avais tout senti. Cette sensibilité exacerbée fera le malheur du « pauvre Jean Jacques ». Il se croira aimé, détesté, méprisé, attaqué et voudra se justifier en révélant les détails les plus intimes de sa vie familiale, amoureuse et sociale. Cette sensibilité fera aussi sa force. Par elle, il atteint la vérité de l'homme, l'homme naturel, sans masque, tel qu'il serait si la société ne le pervertissait pas. Stendhal et Chateaubriand s'inspirèrent de cette démarche étonnante : tout dire de soi-même, ses chutes comme ses espérances.

commander
En stock 1
Sur place uniquement
4.00 € TTC
jaquette
Occasion : Michel Lafon
ISBN 9782840981008 - 07/1995
161 pages - au format 135 x 210

Ta mère (Tome 1)

Arthur

Les Ta mère sont nés dans les faubourgs de Los Angeles où les gangs ont soudain décidé de s'affronter à coups d'insultes plutôt qu'à coups de couteau. Et ça marche ! La formule fait un malheur-bonheur chez les rappers aux États-Unis et en Amérique du Sud, déferle en Angleterre et commence à faire des ravages bénéfiques dans les cours de récréation françaises. Seulement bien sûr, pour canaliser la violence physique par l'agression verbale, on ne saurait employer des mots doux. Alors, avant de crier à la provocation scandaleuse, sachez bien que l'intention de ce livre - dont les auteurs ont fait le tour du monde pour glaner les Ta mère les plus forts de chaque pays - n'est ni méchante, ni raciste, ni parricide, ni matricide : la démarche s'avère thérapeutique, tout bonnement. Quant à vous, chères mamans, on vous demande pardon. Mais réfléchissez : si insulter les mères figure l'injure suprême, c'est quand même bien parce qu'on vous aime plus que tout !

commander
En stock 1
Sur place uniquement
6.00 € TTC
jaquette
Occasion : Gallimard
ISBN 9782070743179 - 06/1995
198 pages - au format 210 x 145

Demain la veille

Jean-Marie Laclavetine

- Un roman préhistorique, vraiment ? - Il n'y a pas d'autre mot. - Allons, allons. Un roman sur la vie dans les cavernes, sur les rhinocéros laineux, sur la chasse à l'aurochs ? Vous voulez rire. - Préhistorique, je vous assure. Du moins en grande partie. Il y est question de l'invention du feu, des premières peintures rupestres, des relations entre les sexes, des guerres, du progrès. De la vie, en somme. - J'espère qu'il y a des sentiments. - En grande quantité. Mais ils ne sont pas toujours bons.

commander
En stock 1
Sur place uniquement
7.00 € TTC
jaquette
Occasion : Gallimard
ISBN 9782070731404 - 04/1995
546 pages - au format 220x145

Monsieur Malaussène

Daniel Pennac

- La suite ! réclamaient les enfants. La suite ! La suite ! Ma suite à moi c'est l'autre petit moi-même qui prépare ma relève dans le giron de Julie. Comme une femme est belle en ces premiers mois où elle vous fait l'honneur d'être deux. Mais, Julie, crois-tu que ce soit raisonnable ? Julie, le crois-tu ? Franchement... hein ? Et toi, petit con, penses-tu que ce soit le monde, la famille, l'époque où te poser ? Pas encore là et déjà de mauvaises fréquentations !